Archives par mot-clé : Grèce

Henry Miller. Le stade de Delphes

Henry Miller est un romancier et essayiste (1891-1980) devenu sur le tard une des grandes figures de la littérature américaine. Né à Brooklyn (New-York), Miller exerce divers petits métiers avant de décider de partir vivre à Paris et devenir écrivain. Il y mène une vie de bohème tout en écrivant ses premiers romans autobiographiques. L’un d’eux, Le Colosse de Maroussi (The Colossus of Maroussi), est un récit de voyage en Grèce, en 1939, année idéale pour visiter l’Europe! Il décrit, avec poésie, les villes et campagnes grecques : «La lumière de la Grèce m’a ouvert les yeux ; elle a pénétré mes pores et dilaté tout mon être». 

Le passage sur la montée au stade antique de Delphes a beau être court, il est beau tout court:
« Après avoir erré parmi les colonnes brisées, nous escaladâmes le sentier tortueux qui mène au stade, tout en haut. Katsimbalis ôta son pardessus et couvrit la distance, de bout en bout, à pas de géant. Le cadre est spectaculaire. Le stade est situé juste au-dessous de la crête ; on a l’impression que, la course finie, les conducteurs de char, enlevant leurs attelages et bondissant par-dessus la cime, devaient foncer dans l’azur. L’atmosphère est surhumaine, enivrante à la folie. Tout ce qu’il y a d’extraordinaire et de miraculeux dans Delphes, se rassemble ici dans le souvenir des jeux qui se disputaient dans les nuées. »

Stade antique de Delphes avec ses tribunes construites par l’évergète Hérode Atticus en 147.

Henry MILLER, Le colosse de Maroussi, (The Colossus of Maroussi, 1941, traduction de Georges Belmont), Paris : éd. Du Chêne, 1958.