Petit saut au pays du football-vrai

Ce mois de mars 2019, j’ai été interviewé par Victor Fuseau, étudiant en Master 2 « Nouvelles Pratiques Journalistiques » de l’Institut de la communication (ICOM), Université Lyon 2, dans le cadre de la préparation de son projet journalistique « Groundhopping : Voyage au pays du football-vrai ».

Victor Fuseau défend la thèse, que le groundhopping se développe maintenant en France, après être né en Europe du Nord. Les clubs saisiraient cet attrait pour le tourisme sportif pour booster leur attractivité dans ce domaine, notamment par la création de musées et l’attraction d’un nouveau public.

Néanmoins, et à l’image des groundhoppers britanniques préférant les stades de clubs non-professionnels, ce mouvement prônerait aussi un retour au « football vrai », en opposition à son exploitation commerciale et marketing; la création de stades modernes, aseptisés et éloignés des centres-ville ne correspondant pas toujours aux motivations des groundhoppers.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.