Equipements sportifs 2.0 : (dé)connexions aux territoires

Le 26 mars 2018, je participe à une conférence organisée par des étudiants de Master 2 de l’Ecole d’Urbanisme de Paris dans le cadre de la Chaire « Aménager le Grand Paris ». Elle portera sur le thème : Equipements sportifs 2.0 : (dé)connexions aux territoires et s’inscrira dans un cycle de trois conférences ayant pour thématique : « Les Jeux Olympiques comme levier pour accélérer le développement local. Comment (re)penser l’intégration territoriale des équipements et aménagements prévus pour les JOP ? »

 


Comme l’annonce les organisateurs du cycle, « les Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) transformeront le Grand Paris : comment envisager la pérennité des aménagements et leur adéquation aux besoins des métropolitains, au regard de la dimension à la fois temporaire et internationale de l’événement ? »

Le numérique peut-il y contribuer, s’interrogent les étudiants ? « Aujourd’hui, grâce au numérique et via des applications, des réseaux virtuels divers, il est facile de payer sa place de parking depuis son portable et tout autre service… La ville connectée (dite la smart city) soulève cependant des interrogations qu’en au territoire : le numérique en soi, permet-il de produire de l’urbanité ? (…)

Nous connaissons tous plus ou moins le cas du stade de France : construit entre 1995 et 1998, dans lequel les acteurs locaux avaient mis leur espoir et leur argent pour relancer l’image et le développement du territoire de Saint-Denis. Mais espoirs déçus. Comment ne pas renouveler cette expérience de 98 avec les JOP 2024 ?

Le numérique présente-il des potentialités pour l’intégration, l’inscription territoriale des grands équipements sportifs ? (…) Dans le cadre des JO 2024, en quoi le numérique peut-il amener à d’autres usages, les équipements sportifs ? Le stade connecté, oui mais à quoi ? »

En guise de réflexion préliminaire cette conférence je propose un petit retour en arrière, très personnel, sur les technologies de l’information dans les stades du 20e siècle: Au stade du transistor.

 


Une réflexion sur « Equipements sportifs 2.0 : (dé)connexions aux territoires »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *