Réflexions sur la mémoire du Maracanã

Natália Rodrigues de Melo est une jeune brésilienne qui fait une thèse d’Architecture à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro au sein de la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme. Son sujet de recherche porte sur l’analyse de l’ambiance des stades de football rénovés pour la coupe du monde 2014. Elle est accueillie au printemps 2017 à l’Institut d’Urbanisme de Grenoble et au laboratoire PACTE du CNRS. Le texte ci-dessous constitue le résumé d’une conférence qu’elle donnera dans le cadre d’un séminaire de recherche de l’UMR PACTE. Torcedor bienvenu.

 

Les éléments architecturaux et symboliques d’un stade (le format de l’arène, la visibilité depuis toutes les parties, la proximité physique, le terrain mise en scène), la manifestation ludique du football et les relations établies entre les supporteurs constituent les images archétypales du rituel footballistique. Ils fabriquent, aussi, la notion de Lieu et favorisent la construction d’une mémoire collective, certainement développée depuis de nombreuses années.

Par conséquent, ce contexte permet la construction d’une partie de l’identité de nombreuses personnes et contribue à l’ambiance des stades. Ces derniers sont les dépositaires d’histoires, de significations et de symboles tellement imbriqués que, une fois imprégnés et guidés par l’ambiance (ici comprise comme un domaine moral, éthique et social qui définit un groupe), ils deviennent les dépositaires de la mémoire, en particulier dans le contexte brésilien qui est marqué par un besoin pressant de développer ce sport dès le plus jeune âge.

Nous partons de l’hypothèse que cette atmosphère est un élément central et essentiel dans l’aptitude des lieux à la métamorphose. Nous essayons donc d’analyser le stade de football comme un lieu de mémoire collective et comme un terrain pour le développement d’une praxis et d’une identité spécifiques afin de comprendre le rôle prédominant de l’ambiance dans la construction de la notion du Lieu ‘footballistique’.

Notre choix est guidé par la vogue du débat autour des stades de football brésiliens qui ont accueilli la Coupe du Monde de Football de 2014 et des travaux qu’ils ont subi afin de répondre à un « standard international » qui a changé radicalement la configuration de ces espaces et, par conséquent, la configuration des lieux.

Nous avons choisi le Stade Maracanã comme terrain d’étude et nous avons utilisé l’analyse des réhabilitations qui y ont eu lieu dès son inauguration jusqu’à nos jours afin de comprendre le rôle de l’ambiance comme un précédent de la valeur physique du bâtiment.

 

Le texte ci-dessous a été écrit par Natália Rodrigues de Melo; édité et mis en forme par Jean-Michel Roux.

Références bibliographiques
ALENCAR, Helenira Fonseca de; FREIRE, José Célio. O lugar da alteridade na psicologia ambiente. Revista Mal-estar e Subjetividade. Vol. II. Nº 002. Fortaleza: Universidade de Fortaleza, 2007, pp. 305-328
AUGÉ, Marc. Não-lugares: introdução a uma antropologia da supermodernidade. Campinas: Papirus, 1994
BERGSON, Henri. Matéria e memória. Trad. Paulo Neves. 2 a ed. São Paulo: Martins Fontes, 1999.
CRUZ, Antônio. A nova economia do futebol: uma análise do processo de modernização de alguns estádios brasileiros. 114f. 2005. Dissertação (Mestrado em Antropologia Social) ─ Universidade Federal do Rio de Janeiro, Museu Nacional, Rio de Janeiro.
FERREIRA, Fernando da Costa. Maracanã: de centralidade popular a arena para a sociedade do espetáculo. Anais do XIII Simpósio Nacional de Geografia Urbana. Rio de Janeiro, 2013.
GIRÃO, Cláudia. Maracanã: destruir ou preservar. In: Vitruvius, ano 12, fev. 2012. Disponível em: http://www.vitruvius.com.br/revistas/read/projetos/12.133/4225. Acesso em setembro de 2013.
HALBWACHS, Maurice. A memória Coletiva. São Paulo: Vértice, 1990.
LIMA, Solange Terezinha de. Percepção Ambiental e Literatura – Espaço e Lugar no Grande Sertão: Veredas In: DEL RIO, Vicente; OLIVEIRA, Lívia (orgs.). Percepção Ambiental: A Experiência Brasileira. São Carlos: Editora da UfScar/ Studio Nobel, 1996, p.153-172.
LYNCH, Kevin. A Imagem da Cidade. São Paulo: Martins Fontes, 1997.
MAFFESOLI, Michel. O tempo das tribos. Rio de Janeiro: Forense Universitária,1997.
MASCARENHAS, Gilmar. Construindo a cidade moderna: a introdução dos esportes na vida urbana do Rio de Janeiro. In: Revista Estudos Históricos Nº 23. Esporte e Lazer, 1999. Rio de Janeiro: FGV, 1999.
MÁXIMO, João. Maracanã: meio século de paixão. São Paulo: DBA, 2000.
MOURA, Gisella de A. O Rio corre para o Maracanã. Rio de Janeiro: FGV, 1998.
NEGREIROS, Plínio José de C. A Nação entra em campo: futebol nos anos 30 e 40. São Paulo: Pontifícia Universidade Católica, 1998. (Tese de doutorado).
PEREIRA, Leonardo A. Footbalmania. Uma história social do futebol no Rio de Janeiro, 1902-1938. Rio de Janeiro: Nova Fronteira, 2000.
PINHEIRO, E. A Cidade no Fragmento: lugar e poiesis no Largo da Carioca. Dissertação de Mestrado. Rio de Janeiro: Proarq/FAU/UFRJ, 2004, 207p.
POLLAK, Michael. Memória e Identidade Social. In: Estudos Históricos. Rio de Janeiro, vol.5, n° 10, 1992.
POL, Enric. La apropriación del espacio. In: L. Iñiguez & E. Pol (Orgs), Cognición, representación e apropriación del espacio. (pp. 45-62) Barcelona, España: Universitat de Barcelona, 1996
TUAN, Yi-Fu. Topofilia: Um Estudo da Percepção, Atitudes e Valores do Meio Ambiente. São Paulo: DIFEL, 1981.


Une réflexion au sujet de « Réflexions sur la mémoire du Maracanã »

  1. Le foot est ma passion!
    J’espère apprendre beaucoup et pouvoir parler un peu sur le foot et les stades brèsiliens.
    Merci de me recevoir!
    A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *