Carrière de joueur

Que dire de la carrière de joueur de foot de l’auteur? Anonyme? Médiocre? Sans gloire?

C’est peut-être Christophe Miossec qui décrit le mieux le joueur qu’il fut dans la chanson Evoluer en D3:
« un arrière droit assez brutal,
évoluant en D3,
qui sent la bière et l’animal,
les tacles et la mauvaise foi ».

Il a été formé au FC Héandais (Loire) dès la catégorie « poussin 3 » progressant au rythme de sa croissance jusqu’aux « pupilles à 11 ». Il commence au poste de gardien de but, parce qu’en poussin 3, personne d’autre que lui n’accepte d’aller chercher le ballon dans les filets 7 ou 8 fois par match. Prenant goût à la captivité, il reste gardien. Sa carrière s’arrête en « cadet » parce que les rencontres sont le dimanche matin… sans qu’un match de jubilé ne soit organisé en son honneur.

Il reprend en « junior ».  D’abord au FC Héandais puis, par manque de joueurs, termine l’année sous fausse licence à l’Etrat Sportif (toujours dans la Loire) où une reprise de volée d’un de ses coéquipiers – à l’échauffement – l’expédie aux urgences. Sans grande conséquence.

Son palmarès en « senior » et « criterium du samedi » se limite remarquablement à de nombreuses années sans gloire en 3e ou 4e division de district de la Loire  à l’exception d’une participation miraculeuse comme 14e homme – consécutive à une épidémie de grippe –  à un 1/8e de finale de la Coupe de la Loire. Il joue en « équipe 2 » comme arrière latéral ou milieu défensif, souvent en tant que entraîneur-joueur. Bien souvent, la relégation n’est évitée que parce que… il n’y a pas de division en-dessous.

L’exil en Isère mettra un terme à sa carrière de joueur. Il tentera bien un ultime et tardif come-back en foot à 5 (championnat FSGT) mais la distance géographique aura raison de sa passion du jeu avec ses cousins et copains du village.

Sa carrière de joueur universitaire est à peine meilleure .  Il gagne son seul trophée connu en Irlande lors d’une année en Erasmus : une coupe de l’université Trinity College (Dublin) avec l’équipe Moyne, composée pour moitié d’étudiants erasmus et pour moitié de solides Irlandais du quartier de Beaumont, avec lesquels ils jouent le dimanche (Beaumont Utd).

Il participe à une finale du critérium des IEP, sous les couleurs de Grenoble, marquant le seul but du match (c.s.c.). Il sera à son retour d’Irlande entraîneur-joueur de l’IEP Grenoble. Son seul fait de gloire étant de parvenir à rassembler une équipe pour le critérium de Rennes, en plein partiels…

Regard d'urbaniste sur les stades